Citadelle Gin

Citadelle Réserve 2013

Méthode de Solera

Le vieillissement des spiritueux en fûts n’est pas une nouveauté, sauf lorsqu’on parle de gin. Notre interlocuteur, Alexandre Gabriel, nous explique avec passion qu’en réalité le vieillissement du gin en fût était autrefois une pratique courante.

reserve1

Pratiquement tous les gins du marché sont embouteillés immédiatement après distillation. Toutefois, avant embouteillage, Citadelle Réserve repose plusieurs mois dans de petits fûts de chêne français. Peu fréquente de nos jours, cette pratique minutieuse et prolongée est une réminiscence de la façon dont le gin était jadis stocké et transporté, lorsque le verre (trop fragile et trop cher), le plastique et l’acier inoxydable n’étaient pas une option envisageable.

L’expérience de Gabriel a débuté en 2008 lorsqu’il a versé Citadelle Gin dans des tonneaux de chêne français et…voilà ! C’est ainsi qu’est né Citadelle Réserve et qu’il est devenu le premier gin vieilli en fûts. Rond, avec des notes boisées et vanillées, sans perdre sa base de genièvre caractéristique. Le succès a été tel que les stocks en ont été épuisés quelques semaines après son lancement universel. Après dégustation, en 2008, la presse espagnole qualifie Gabriel de « maître des distillats ».

« Le vieillissement en fûts tend à intensifier les notes florales et d’agrumes du gin, ainsi qu’à en rehausser la finesse et la douceur », affirme Gabriel. « Il importe de comprendre que notre objectif n’est pas d’utiliser autant de plantes aromatiques que possible, mais de les employer pour améliorer le goût classique, le goût de genièvre du gin ». Aussi, depuis 2008, Gabriel a-t-il lancé plusieurs séries limitées de ce gin millésimé, en expérimentant avec différentes plantes aromatiques qui modifient subtilement sa recette sans jamais la trahir.

« Je suis heureux de constater que l’expérience entreprise il y a cinq ans a porté ses fruits » précise Gabriel. « Nous voyons d’autres marques concevoir de nouveaux gins vieillis en fûts de bois et nous sommes fiers de constater que, depuis notre lancement à 2008, une nouvelle tendance s’est créée ».

reserve2

citadelle-reserve

Pour 2013, Gabriel garde un as dans sa manche, une nouvelle surprise. Du jamais vu parmi les gins millésimés… Recourir au procédé de solera pour élaborer le Citadelle Reserve. La solera est la méthode habituelle de production du xérès, du madère, du marsala, des vinaigres balsamiques, du brandy espagnol et du rhum. Aujourd’hui, si très peu de marques fabriquent du gin vieilli en fûts, aucune ne recourt à la solera.

Elle consiste à mettre Citadelle Gin en futailles, entre 2 et 5 mois. On emploie pour cela des fûts de chêne américain qui lui apportent une délicate touche de vanille, et des fûts ayant contenu du pineau des Charentes –pour donner du corps et des notes florales arrondies- et du brandy –qui lui confère son élégance particulière. Lorsque le gin a dormi plusieurs mois dans les fûts, un pourcentage du contenu de chacun d’entre eux est transvasé dans un nouveau récipient, où on les mélange. On ajoute ensuite du nouveau gin dans chaque fût, où il dormira à nouveau 2 à 5 mois. Ce procédé est répété à l’infini, avec pour résultat invariable le même gin.

Choisissez votre langue

Je certifie avoir l’âge légal que la législation sur l’alcool de mon pays de résidence exige pour visiter ce site.

AccepterAnnuler